jfm news photo CBBO

..........

Grande suite pour orchestre hybride. Composition créée spécialement pour le 50ème Anniversaire du CERN (Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire).

L'explosion musicale du 3ème millénaire avec le CERN BIG BANG ORCHESTRA ! 55 musiciens venus du rock, du classique, du jazz, de la musique populaire, de la musique contemporaine ...

Elle décrit la quête incessante du genre humain pour comprendre les origines de l’univers, le début de la vie et la naissance des étoiles.


Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

  ACCELERATION / CELEBRATION
      
Durée en minutes   90 minutes
      

Année d'écriture /

Année d'achèvement

 

2004 / 2004

      
DISTRIBUTION   Clarinette: Olivier Michels, Jean-Pierre Riunaud
Tenor Saxophone: Marc Vanden Eynden
Trompette: Martine Rouph
Cornet à piston: André Verdier
Piano Classique: Adam Jacholkowski
Clavier: Erwin Van Hove
Guitare Electrique: Alexander Oh, David Watts, Thorsten Wengler, Romain Vigouroux
Guitare Synthetiseur, Django Manglunki, Olivier Maier
Chant: Arlette Bonjour, Michèle De Gennaro, Saba Imru, Robin Martini, Tono Riesco
Chanteur et Planche à laver: Steven Goldfarb
Basse Electrique: Marco La China
Batterie: Dominique Bodart, Philippe Schneeberger
Didgeridoo: Silvain Lacroix

CHANT CLASSIQUE-LYRIQUE
Soprano: Anne Pittet
Tenor: Christophe Topali

ENSEMBLE DE JAZZ DE DIVONNE
Tuba: Didier Grenu-Gosteli
Batterie: Robert Lehmann
Contrebasse: Dominic Giezendanner
Alto Saxophone: Lorène Baud, Aurore De Geer, Pauline Huet
Trompette: Jean-Christophe Cusin, Virgile Hervet, Stéphane Péquiot
Trombone: Guillaume Bolay, Maxime Hauser, Sylvain Lovy
Trombone & Rappeur: Chris Brown

CHOEUR DU CERN
Soprano: Helena Branemyr, Yvonne Borloz, Françoise Lutz, Maiko Takahashi
Mezzo (alto): Christine Bleus, Muriel Gramiccia, Jacqueline Nicod, Gunilla Santiard
Tenor: Christian Besson, Jules Fivet
Baryton/Bass: Baudouin Bleus, Goran Perinic

QUATUOR A CORDES
Violon: Pippa Wells, Jean-Yves Simon
Alto: Joannah Caborn, Roland Rieder
Violoncelle: Fanny Juvenet
      
ORCHESTRE   2 Clarinettes
3 Alto Saxophone
1 Tenor Saxophone
4 Trompette
1 Cornet à piston
4 Trombone
1 Tuba

1 Piano Classique
1 Claviers
4 Guitares électriques
1 Guitare Synthetiseur
1 Planche à laver
1 Basse Electrique
1 Contrebasse
3 Batteries
1 Didgeridoo

1 Soprano lead
1 Tenor lead
6 Voix pop-rock
1 Rappeur
4 Soprano
4 Mezzo (alto)
2 Tenor
2 Baryton/Bass

2 Violon
2 Alto
1 Violoncelle
      
Auteur du texte Saba IMRU, Jean-François MATHIEU
    
Edition, diffusion
  La Diamanterie Productions
      
DESCRIPTION ACCELERATION / CELEBRATION est une composition créée spécialement pour le 50ème Anniversaire du CERN. Elle décrit la quête incessante du genre humain pour comprendre les origines de l’univers, le début de la vie et la naissance des étoiles.

C'est peut-être la seule oeuvre musicale dédiée à l'intelligence et au savoir-faire de brillants esprits comme : Tim Berners-Lee, Georges Charpak, Sheldon Lee Glashow, Andre Lagarrigue, Leon Lederman, Burt Richter, Carlo Rubbia, Abdus Salam, Mel Schwartz, Jack Steinberger, Samuel Ting, Simon Van der Meer, Steven Weinberg et d'autres.

Un hommage leur est rendu dans cette oeuvre avec l'Hymne du 2e mouvement (Anthem) et par l'évocation de certains de leurs noms dans le 3e mouvement.

La composition se développe sur trois mouvements pour une durée d’environ 30 minutes, en commençant par une chanson festive qui célèbre cet anniversaire dans un kaleidoscope de juxtapositions vocales, conduisant à la mélodie très touchante du second mouvement dans lequel le rythme et l’intensité grandissent en puissance pour exprimer l’avancement inexorable de la science et la progression de l’humanité, et terminant sur un troisième mouvement psychédélique au tempo enlevé qui cite le nom de plusieurs machines du CERN, émule l’accélération des particules et fini par une évocation explosive du Big Bang.

Pour illustrer ce voyage vers la connaissance et jouant côte à côte au centre de la scène se trouvent le didgeridoo, un des plus anciens instruments sur la planète, représentant le son primordial et une guitare-synthétiseur, résumant les grandes avancées technologiques et représentant les récentes découvertes. Le jeune rappeur qui apparait dans le troisième mouvement est le symbole de la transmission du savoir entre une génération et la suivante.

Premier mouvement, “Birthday”

Le mouvement commence par la version “officielle” de la chanson “Joyeux Anniversaire” chantée en français puis en anglais. Ensuite nous entrons dans le vif du mouvement où la mélodie est détournée dans un entrelacement de voix par tous les chanteurs survolant des rythmes de blues-rock, interrompus (dumpés comme ils disent dans le langage du CERN) par une “planche à laver”, de tonitruantes clarinettes, des motifs populaires de cuivres et de courtes improvisations.

Deuxième mouvement, “Anthem”

Une belle et émouvante mélodie est chantée par le couple soprano-tenor classique accompagnés par le piano, le quatuor à cordes, le choeur et de légères interventions orchestrales. Puis l’orchestre au complet entre de manière exhaltée et donne la puissance et la gloire à cette pièce qui souligne les buts et les idéaux de la mission du CERN.

Troisième mouvement, “Concern”

Ce mouvement commence par une ambiance de jazz hip-hop avec quelques improvisations instrumentales. Puis un rap vocal nous amène dans Gargamelle la chambre à bulles où nous pouvons entendre “L’invisible Neutrino”. L’orchestre entier accélère ensuite jusqu’au Big Bang où toute la pièce explose et où l’on peut entendre les noms de fameux prix Nobel éparpillés dans la galaxie. Le mouvement se termine par une imbrication de voix glorifiantes et psychédéliques, de furieuses interventions de batterie traitée électroniquement et de fières annonces de cuivres.

VOIR TOUTES LES PHOTOS !

VOIR LES VIDEOS
cern2scorep20100